Fédération Nationale des Associations de Retraités d'Entreprises et d'Organismes Professionnels Agricoles et Agro-Alimentaires

Le mauvais sort fait aux pensions de réversion


 

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

de la CONFÉDÉRATION FRANÇAISE DES RETRAITES

 

 

Réforme des retraites : Le mauvais sort fait aux pensions de réversion.


Le projet de réforme des retraites a suscité des réactions de la part d’un certain nombre
d’organisations.


Un sujet majeur semble-t-il n’a pas fait l’objet de l’attention qu’il mérite : c’est celui des
pensions de réversion qui pour 90% concernent les femmes et corrige de manière substantielle
l’insuffisance de leurs pensions. Le rapport du Haut-Commissaire à la réforme des retraites
prévoit des conditions d’attribution de ces pensions qui constitueraient une véritable
régression. En effet  les pensions de réversion ne seraient versées qu’à partir de 62 ans.

 

C’est méconnaître les situations concrètes vécues par les veuves qui à partir d’un certain âge
ont peu de chances de trouver un emploi leur permettant de faire face au décès de leur
conjoint.


La réforme des retraites doit bien entendu traiter du problème de la réversion mais dans une
perspective d’harmonisation des règles applicables dans les différents régimes. Un même âge,
55 ans, doit s’appliquer à tous. De même dans tous les régimes la condition de ressources doit
être supprimée pour préserver au décès d’un des conjoints le niveau de vie du survivant.

 

La CFR revendique avec force le maintien à 55 ans de la condition d’âge pour l’attribution
des retraites de réversion.

        
Fait, le 26 septembre 2019